Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Cuaroc (Zanar)
Modérateur dévoué par excellence
Modérateur dévoué par excellence

Messages : 937
Ptit Étoile : 4219
Inscription : 31/03/2013
Age : 25

Sujet: Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !   posté 10/04/15, 07:01 am

Yo minna !

En faisant un peu le ménage dans mon disque dur, j'ai retrouvé les premiers chapitres d'un récit sur mon personnage de Dofus, que j'avais entamé il y a quoi... Facile deux ans?
J'ai relu un peu tout ça, et malgré quelques maladresses dans l'écriture, c'était pas trop mauvais. Dommage que je n'ai pas eu le courage de la continuer l'histoire (ceux qui jouent à Dofus et connaissent les Osamodas doivent surement savoir pourquoi...).

Quoi qu'il en soit, cette "découverte" a fait remonter en moi pas mal de souvenirs d'une époque où je m'essayais à l'écriture. Du coup je vais surement m'y remettre (il m'en faut peu pour me convaincre xD) et rédiger mes récits ici même. Il se peut que mon univers ne soit pas de votre goût, mais j'espère malgré tout que vous prendrez plaisir à l'explorer !

Pour ceux que ça intéresse, voilà les premiers chapitres du récit, tels qu'ils étaient à l'époque. Je ne compte ni les modifier ni reprendre la suite de cette aventure, un nouveau récit me semble plus intéressant à faire, mais votre avis sur mes anciens essais m'intéresse. Par contre je préviens... Y'a ÉNORMÉMENT de fautes ! :meurt:


Le périple de Zanar

Prologue:

Mon nom est Zanar, et je suis un disciple d'Osamodas le grand invokeur. Un jour je serais son égal, l'égal d'un dieu ; Je le renverserais de son trône à la loyale, et je deviendrais le nouveau Dieu Osamodas!... Mais pour l'heure je ne suis qu'un apprenti à peine capable d'invoquer un Tofu chétif, et je sens que le chemin vers la divinité sera très long...
****
   Nombreux sont les disciples des autres classes qui m'ont côtoyés. Aucun cependant n'avait rencontré l'être le plus puissant de sa classe, et aucun n'avait la même motivation que moi de les surpasser. Pire encore! Aucun d'entre eux n'aspirait à faire la fierté de sa classe, exception faite des Iop pour qui l'ardeur au combat n'a d'égal que leur volonté de se surpasser, peu importe les brimades qui leurs sont adressées. En ce sens, ils sont plus dignes de respect que n'importe quel autre disciple vivant dans la nonchalance.
****
   L'aube commençait à pointer, transperçant les ténèbres et baignant le monde des Douze de sa bienveillante lumière. Rassemblant le peu d'affaires que je possédais, je m'apprêtais à quitter furtivement le temple où j'ai été élevé tant d'années pour partir à l'aventure. Je n'avais ni l'expérience de mes professeurs, ni même le talent inné de mes camarades, mais j'avais le courage et la volonté de me hisser au sommet de cette insurmontable montagne qui se dressera sur ma route. Et un jour je le sais, je serais reconnu de tous..

Chapitre 1 :

Je marchais lentement, chacun de mes pas me rapprochant peu à peu de ma destinée. Mais mon esprit, lui, était en ébullition! J'avais hâte de découvrir de nouveaux paysages et de nouveaux visages, partir à l'aventure maintenant en somme... Mais je n'étais pas encore prêt à faire face à ce monde, j'allais devoir être patient et commencer par le commencement, et c'est dans ce but que je me dirigeais vers la clairière des origines, au coeur même de la forêt qui se dressait orgueilleusement face au temple. C'est dans cette clairière que je trouverais ce dont j'ai besoin pour débuter l'aventure : le Joyaux de la genèse, un artéfact très puissant dont on dit qu'il aurait le pouvoir de guider n'importe qui vers sa destinée. J'ignore tout de la façon dont ce Joyaux est censé fonctionner, mais ce que je sais en revanche, c'est qu'il est jalousement gardé par un redoutable familier...
****
   Depuis que celui-ci a élu domicile dans la forêt, aucun aventurier débutant n'a pu mettre la main sur l'artéfact qu'il protège farouchement, tout ceux ayant voulu se frotter à elle sont revenu humiliés. Elle n'est pas la plus puissante des créatures, certes, mais rien que d'imaginer la façon dont un simple familier est devenu plus puissante que ses confrères me serre la gorge ; Comment une telle créature en liberté pouvait-elle être aussi puissante? Elle devait forcément avoir eu un maître auparavant, et si tel est le cas, il devait être un dresseur de familier extrêmement talentueux pour que le gardien soit si puissant... Dans ce cas, dans quel but l'avoir abandonné ici? Pourquoi garder précisément cette pierre sans intérêt pour quelqu'un d'aussi puissant?
Tout en continuant à réfléchir à la question, je continuais d'avancer vers la clairière sans prêter attention à ce qui m'entourait. J'aurais dû être plus vigilent...
****
   A peine avais-je fait un pas dans la clairière que tout devint silencieux. Je n'entendais plus les gazouillis des pious, ni le bruissement des feuilles, ni aucun autre son, comme si la clairière elle-même ne tolérait pas ma présence... Instinctivement j'ai invoqué mon fidèle Tofu et préparé mon fouet, guère rassuré par ce soudain silence. Je restais immobile, guettant le moindre signe de vie alentour. Ce moment dura une longue minute qui me parut une heure entière tant la tension était palpable. Le Gardien était là, j'en étais sur, mon Tofu aussi sentait sa présence... Mais il restait caché, cherchant sans doutes à nous atteindre par notre angle mort, ou simplement cherchait-il à nous jauger. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas l'air enclin à attaquer en premier. D'un bref cri j'intimais donc à mon Tofu d'aller explorer la zone pour dénicher notre adversaire et lancer l'offensive lorsqu'il l'aura trouvé. Le résultat ne s'est pas fait attendre, à la seconde ou j'ai donné mon ordre un éclair noir a jailli des buissons et m'a percuté à la tête. Le choc m'a jeté à terre en un instant, et à peine ais-je heurté le sol que la créature qui m'a attaqué a disparue de nouveau dans les buissons. Je n'ai rien pu distinguer d'autre que sa petite taille, raison pour laquelle elle était  si rapide... Cela signifiait également qu'elle n'était pas très forte, elle misera donc tout sur son agilité. Je ne pourrais sans doute rien contre elle... Mais pas mon Tofu! Lui seul sera assez rapide pour lui tenir tête, c'était ma seule chance de battre le Gardien. Je me préparais à une nouvelle offensive, mais cette fois-ci je saurais quoi faire... Je donnais un nouvel ordre à mon Tofu, et comme je m'y attendais l'éclair jaillit de nouveau. J'ai à peine eu le temps de me baisser que la créature passa à toute vitesse au dessus de ma tête, et je compris alors la nature du Gardien. Il s'agissait d'une Raknaille, un familiers de la famille des Arakne, ce qui explique sa vivacité. Comprenant ce qu'il avait à faire, mon fidèle Tofu s'élança à sa poursuite pour tenter de l'attraper, mais le Raknaille était décidément trop agile pour se laisser avoir aussi rapidement... Bondissant d'arbre en arbre, il distançait le Tofu et continuais de nous épier d'un oeil mauvais. Nous n'étions décidément pas du tout les bienvenus, mais il fallait que j'explore cet endroit coûte que coûte! Je n'allais pas abandonner alors que mon voyage n'avait même pas commencé... Rassemblant toutes mes forces, je préparais une ultime offensive : celle-ci devait réussir, aucune autre solution de fonctionnerait contre une créature de ce genre, de cela j'en étais certain. J'étais sur le point d'ordonner une nouvelle fois à mon Tofu d'attaquer, mais au même moment l'arakne poussa un cri strident et se jeta sur moi une fois de plus ; Il avait dû analyser la situation et comprendre que sans moi, le Tofu n'attaquerait pas. En une fraction de seconde, il était sur moi et m'avais plaqué contre le sol. Il dardait sur moi un regard antipathique, et au moment ou il s'apprêtait à m'attaquer une nouvelle fois, il fut percuté sauvagement par mon Tofu qui l'envoya valser contre un tronc. Profitant de la surprise, je me retournais vivement et lançait une salve de griffes spectrales, la base même des pouvoirs Osamodas, ce qui suffit à le terrasser... Enfin j'ai réussi mon premier combat! Je n'étais sans doute pas le meilleur invokeur de mon temple, mais j'étais le plus intelligent et le plus adroit avec les sorts offensifs, et ce sont eux qui m'ont permis de vaincre le Gardien de la clairière!
****
  Jubilant intérieurement de ma victoire, je ne prêtais plus attention à la Raknaille qui se releva et se dirigea lentement vers les buissons... Je ne remarquais sa disparition que quelques instants après, lorsque le sol se mis à trembler et à révéler un passage secret au beau milieu de la clairière qui s'enfonçait dans le sol. J'avais trouvé le repaire du Joyaux de la Genèse... Encore sous le choc de ma première victoire, je descendis les marches et m'approcha lentement du Crystal qui scintillait paisiblement. Une vive lumière jaillit soudain de la pierre tandis qu'une douce chaleur m'enveloppait, et je me sentis transporté ailleurs, mon esprit vagabondant hors de mon corps pour aller dans le pays des rêves...

Chapitre 2 :

Le sommeil dans lequel j'ai été plongé m'a paru durer une éternité. A mon réveil pourtant, je n'avais pas vraiment faim, signe que je n'ai dormi tout au plus que quelques minutes. Je ne n'ai guère cherché à m'attarder sur ce détail cependant, car autre chose me préoccupait ; Je n'étais plus dans la clairière...
***
   Le sol était anormalement dur et froid, et le vent soufflait plus fort qu'il ne le devrait dans une forêt. Après avoir ouverts les yeux et regarder vaguement alentours, je me suis péniblement mis sur mes deux jambes et j'ai commencé à inspecter les lieux. J'étais apparemment dans un simulacre de temple car l'endroit était baigné d'une lumière solennelle, mais il m'était impossible de deviner quelle divinité était révérée ici... Qui qu'elle soit en tout cas, elle devait être très importante car l'endroit était d'une majesté sans commune mesure avec le temple où j'ai toujours vécu. Ma curiosité piquée au vif, j'ai voulu quitter la pièce où je me suis réveillé pour explorer un peu plus cet endroit étrange, mais à peine avais-je parcouru deux mètres que je m'arrêtais net, pétrifié par la splendeur du spectacle qui s'offrait à mes yeux ; Il y avait devant moi un immense couloir qui s'étendait à perte de vue, comme s'il voulait atteindre le bout du monde, et de part et d'autres de ce couloir, une mer de nuages d'or semblait avoir englouti le monde... Je restais coi devant un tel chef d'oeuvre de beauté, incapable de m'exprimer ni même d'expliquer ce phénomène.
***
   Pour comprendre ce qu'il m'était arrivé je n'avait d'autres choix que d'avancer sur cet interminable couloir. J'avais cependant sur-estimé sa longueur : il ne m'a guère fallu plus de dix minutes pour en parcourir la moitié et apercevoir l'extrémité. Un détail retenait cependant mon attention : au centre du couloir se dressait fièrement une immense pierre rectangulaire que j'ai aisément pu reconnaître, celle de la légende de Rykke-Errel que nos maîtres nous ont compté maintes et maintes fois ; Cette sordide histoire étant très connue sur le monde des douze, je me passais de lire cette épitaphe, seul le passage sur les Dofus gardé par le dragon attira mon attention... Dans ma quête pour devenir le dieu Osamodas, je devrais sans doutes devoir mettre la main sur ces puissants artéfacts. Mon voyage s'en trouvera rallongé certes, mais il n'en sera que plus fructueux ! Et j'étais plus que motivé à atteindre mon but, car cette quête allait très surement me renforcer... Sans m'attarder plus longtemps sur cette pierre, je me suis remis en route et ai traversé le reste du pont la tête dans les nuages... Une expression qui devait avoir tout son sens ici !
***
   J'avais l'intuition que cet endroit me réservait plus de surprises que je ne saurais l'imaginer. Et comme toujours, mon intuition ne m'a pas trompé : au bout de l'immense pont que je venais de traverser se trouvais un véritable trésor d'écosystème en miniature ! Sur cette petite île céleste vivaient en harmonie tout type de créatures, qu'elles soient animales ou végétales, terrestres, aquatique ou même aériennes. Etant par nature un amoureux des animaux, je suis resté bouche bée devant une faune aussi diversifiée et abondante pour un si petit espace, bien que ça m'attristait qu'ils fussent si faibles à cause de la vie en altitude. Mais cela ne semblait pas affecter leur bonheur. Toute hiérarchie entre espèce était ici abolie, y compris avec les hume*, qui semblaient naturellement intégrés à la vie sur cette île et veillaient sur son écosystème. La parfaite incarnation du paradis sur Terre... Bien que cette expression soit vide de sens pour une île céleste !
***
   Je comprenais maintenant la raison de ma venue ici, sur cette île qui ressemblait tant à une miniaturisation de notre monde. Le Joyaux de la genèse ne m'avait pas envoyé ici par hasard, j'étais ici pour apprendre à devenir un véritable aventurier et à me préparer pour le véritable défi : Devenir le prochain Dieu Osamodas ! C'est ici et aujourd'hui que débute mon apprentissage, sur l'île Céleste, Incarnam !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enamor
Graphiste & Admin

Messages : 1761
Ptit Étoile : 5688
Inscription : 24/09/2012
Age : 23
Localisation : Entre deux espaces-temps, plutôt au Sud.

Sujet: Re: Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !   posté 10/04/15, 08:57 am

Bon j'avoue que j'ai pas tout lu (le monde de Dofus et moi, ça fait deux...) mais de ce que j'ai survolé, ça m'a l'air pas trop mal. Fais juste attention aux répétitions de mots d'une phrase à l'autre, ça peut être très vite redondant dans tes phrases. A part ça, je t'invite carrément à continuer. Si tu fais un récit non-dofusien, je le lirais!
Revenir en haut Aller en bas
http://lucilledraws.tumblr.com/
avatar
Cuaroc (Zanar)
Modérateur dévoué par excellence
Modérateur dévoué par excellence

Messages : 937
Ptit Étoile : 4219
Inscription : 31/03/2013
Age : 25

Sujet: Re: Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !   posté 04/10/15, 12:12 pm

Yosh ! Je sais pas dans combien de temps je l'aurais fini, mais je suis en train de rédiger une histoire sur mon personnage du jeu de rôle. Une fois que j'aurais fini au moins un chapitre, je mettrais ça ici o/

A plus dans l'bus !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ShogunBoulet
Membre super actif
Membre super actif

Messages : 706
Ptit Étoile : 2856
Inscription : 30/10/2014
Age : 26
Localisation : Quelque part

Sujet: Re: Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !   posté 04/10/15, 08:13 pm

ET JVIENDRAIS METTRE LE MIENS
TRAITRE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

Tonton Zanar, raconte-nous une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Peace is Paradise :: Art :: Vos galeries !-