Watership Down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Enamor
Graphiste & Admin

Messages : 1761
Ptit Étoile : 6476
Inscription : 24/09/2012
Age : 24
Localisation : Entre deux espaces-temps, plutôt au Sud.

Sujet: Watership Down   posté 24/09/14, 12:01 pm



Watership Down

Lapins, meurtres et religion.

Présentation

 Réalisation: Martin Rosen
d'après Les garennes de Watership Down de Richard Adams
Sociétés: Nepenthe Productions
Pays d’origine: Royaume-Uni
Genre: Aventure, animation
Sortie: 1978

A la création du monde, tous les animaux vivaient en harmonie et en paix. Mais, n'écoutant que leurs têtes, les lapins se multiplièrent et provoquèrent une pénurie alimentaire. C'est là que le Dieu Frith décida de donner un don à chaque animal, et déclara que certains d'entre eux seraient de grands prédateurs pour les lapins. D'un autre côté, il donna la ruse et la rapidité à ses derniers, leur permettant d'échapper à leurs nouveaux ennemis.

Dans la campagne anglaise moderne, Fiver, un lapin clairvoyant, entrevoit la terrible menace de la destruction du terrier dans lequel il vit. N'arrivant pas à convaincre les troupes de partir, il décide de s'enfuir avec un petit groupe d'individus motivés. Hazel, Bigwig, Blackberry, Pipkin, Dandelion, Silver et Violet se retrouvent alors dans une nature agressive, dangereuse et sans pitié.
Au cours de leurs aventures, ils se retrouvent à affronter des prédateurs assoiffés de sang. Mais le plus grand danger semble être les Efrafrans, un clan de lapin violent et tyrannique.
Avis

"All the world will be your enemy, Prince of a Thousand enemies. And when they catch you, they will kill you."

C'est ainsi que commence la folle escapade. Comme pour son film suivant, The Plague Dogs, Rosen créé un univers étrange, cruel et pourtant plein de vie. Si aux premiers abords le film semble plus sage, voir même enfantin, de nombreuses scènes viennent briser l'apparence naïve du dessin-animé  pour laisser paraître de véritables monuments de violence et de réflexion.
Non, les lapins ne sont pas des êtres doux et pacifiques. Reprenant les carcans de la société humaine, eux aussi ont une religion, une société, et donc des guerres et des meurtres. Loin de l'onirisme d'un Disney, embellissant chaque histoire pour que les enfants puissent la regarder, Watership Down est un film qui traite de sujets grave. Par exemple, la tyrannie est au centre de la séquence sur Efrafra, une société totalitaire où la plupart des lapins sont maltraités et retenus prisonniers. On retrouve une idée récurrente de lutte entre l’oppression et la liberté, soutenue notamment par la troupe de héros qui recherche la paix et le bonheur dans un monde où la nature est une bataille constante entre dominants et dominés. Contrairement à beaucoup d'autres film d'animations, Watership Down ne nous fait pas fermer les yeux sur le réalisme de la vie et de la mort, du danger de la nature et de son équilibre juste et cruel.
Mais cela n'empêche au film d'avoir une beauté profonde et réfléchie. Finalement, on s'attache assez vite aux personnages principaux, et l'on se retrouve assez charmé par les paysages acidulés de la campagne anglaise.
Le contraste entre la magnificence du monde et la violence de la vie ne rend le film que plus intéressant. Watership Down est une aventure belle et dramatique qui soulève de nombreuses questions sur plusieurs sujets intéressants! Bien sur, les graphismes ont vieillis et le réalisme utilisé en dessin pourra aussi en bloquer certain. Mais je pense personnellement que cela n'amène qu'un cachet supplémentaire au film. Au final, ça change de ce que l'on peut voir même actuellement.

EN BREF
, c'est un film sympathique, une véritable escapade haletante qui ne peut pas laisser de marbre. Moins triste que The Plague Dogs, le point de vue adopté par Watership Down peut néanmoins intéressé les amateurs de film d'animation originaux.